lundi 10 janvier 2011

"DE ZELFDE DAG ?!"... "Le même jour ?!" par Danny Jowenko




Partie 2:

Ci-dessous quelques remarquables images de Danny Jowenko pendant les moments même où il voit l'effondrement du WTC7 pour la première fois (il y a quelques années). 

Jowenko, un citoyen des Pays-Bas, est l'un des meilleurs démolisseurs de l'Europe (propriétaire de la société européenne de démolition et construction de bâtiments Jowenko Explosieve Demolitie B.V. dont les bureaux sont situés aux Pays-Bas. Fondée en 1980, cette société est certifiée et détient les permis respectant les dispositions énoncées dans les deux lois allemande et néerlandaise sur l'utilisation d'explosifs à usage civil. Les ingénieurs en explosifs de Jowenko détiennent aussi le Certificat Allemand des Qualifications et le Certificat Européen de Démolition décernés par la Fédération Européenne des Ingénieurs en Explosifs. - cf source: csf911.org/).



Version originale de l'article, video sur Google ICI


Lorsque vous regardez Jowenko en train de visionner la vidéo de l'effondrement du WTC7, il a eu trois réactions: 

1) Il a, immédiatement et sans réserve, déclaré que ceci est "manifestement" un travail de démolisseurs professionnels que nous regardons.

2) Il est complètement abasourdi d'être informé, quelques minutes après avoir visionné la vidéo, que cet effondrement s'est produit plus tard le jour même le 11 septembre 2001. Maintes et maintes fois, il demande: "De zelfde dag?" ("Le même jour ?"). Il comprend clairement l'horreur, les monstrueuses implications.

Alors pendant les minutes suivantes, il tente de théoriser que quelqu'un peut avoir pris une décision rapide (pour une raison quelconque) en câblant avec des explosifs de démolition tout le gratte-ciel en entier le jour même du 11 septembre 2001... et avait miraculeusement accompli cette opération en seulement deux ou trois heures. Jowenko ne semble pas vraiment croire à cette théorie lui-même. 

Le coup de grâce vient vers la fin de la vidéo, lorsque l'intervieweur l'informe également du fait bizarre que la FEMA a littéralement exclu la possibilité d'une démolition contrôlée comme une explication de l'effondrement du WTC7... même étant simplement comme l'une des certaines causes possibles.

À ce stade, nous observons que Jowenko commence à réaliser et conclure qu'il y a eu évidemment une dissimulation des autorités gouvernementales... et  que donc ce n'est vraiment que l'horrible scénario des attentats du 11 Septembre 2001; en réalité: des meurtres de masse de quelque psychopathes dans les couloirs du gouvernement des États-Unis. Après tout, si les "autorités" étaient des coupables, qui vous informeraient? Les "autorités"?

Un simple terroriste d'un pays lointain (Ben Laden) serait infiniment préférable, plutôt qu'une hostilité de l'intérieur?

Quelques années plus tard, dans une entrevue accordée en 2006 par téléphone, il réaffirme ces sombres conclusions. Voici un extrait: 

Danny Jowenko : Quand la FEMA écrit dans un rapport que l'effondrement est dû au feu, que vous faites de l'argent aux Etats-Unis en tant qu'entreprise de démolition contrôlée et que vous dites "Non, c'était une démolition contrôlée"  vous êtes fichu. Vous êtes conscient de cela ?

Jeff Hill : Oui, exactement, vous allez vous attirer les pires ennuis si vous déclarez cela, pas vrai ?

Danny Jowenko : Bien sûr, bien sûr. Ce serait la fin de votre… -- la fin de l'histoire.

Jeff Hill : Ouais, parce que j'appelais des sociétés de démolition contrôlée juste pour leur demander l'expression " Tirez-le"  figurait dans le vocabulaire de ce métier et même la société Controlled Demolition Incorporated l'a reconnu. Mais les autres personnes ne voudraient pas – ne voulaient pas me parler de l'immeuble numéro 7 parce que de toute évidence ils savaient comment ça s'est passé et ils ne voulaient pas en parler.

Danny Jowenko : Exactement.


D'INNOMBRABLES EXPLOSIONS RAPPORTEES AU WTC7
--- > Objet d'un prochain article: ICI


Traduction ou résumés (par dailycensorship) de phrases d'un article de l'espace:
" WOLVES IN SHEEP'S CLOTHING " (Des loups déguisés en brebis).
 



Aucun commentaire: